N’attends pas le moment parfait !

A toi qui a des idées plein la tête, des envies ou des rêves, combien de fois t’es-tu demandée si c’était le bon moment pour les réaliser ?

Durant de nombreuses années, je ne me suis même pas posée cette question. Je n’avais pas réellement réfléchi à ce que je voulais vraiment.

Travail, Mariage, Maison, Enfants, j’ai tout fait et dans cet ordre.

Mais un jour cela ne m’a plus suffi.

Crise de la pré-quarantaine ? Naissance de ma deuxième (et dernière) fille ?

Ma vie ne me satisfaisait plus.

Elle ne pouvait se résumer à mon travail actuel, mon mari, mes enfants, ma maison, mes petits moments créatifs et mes longues soirées devant Greys Anatomy ou Scandal.

Cette remise en question coïncide avec la lecture de “Libérez votre créativité” de Julia Cameron. Moi qui sortait d’une longue période de désert créatif (très probablement liée ma grossesse), j’avais tout à coup des idées plein la tête.

Petit à petit mes soirées TV se sont transformées en soirées formation en ligne, études de cas et lectures inspirantes.

Il n’était pas rare qu’à trois heures du matin, un chat du voisinage me regarde à travers la vitre se demandant ce que je faisais sur le canapé avec mes écouteurs. Je ne saurais dire combien de cours de marketing digital j’ai visionné ainsi après le biberon du milieu de la nuit tandis que ma deuxième s’était enfin rendormie.

Un jour je me suis demandé si c’était le bon moment.

A la suite d’une longue discussion avec mon conjoint, j’ai été prise d’un doute.

Il ne voyait pas l’intérêt de travailler ainsi pour des idées sans retour sur investissement.

Moi, j’étais comme un poisson dans l’eau. J’avais retrouvé mon amour de jeunesse (J’ai fait des études de communication), et cette envie de me donner à fond dans un projet.

En écoutant ses arguments, j’avais l’impression d’en vouloir trop. D’être comme un enfant qui fait un caprice le matin de Noël parce que tous les cadeaux commandés ne sont pas sous le sapin.

J’étais bien consciente (et je le suis toujours) que les journées n’ont que 24 heures ! Avec deux enfants, un travail et une maison, les heures de liberté ne sont pas nombreuses. Mais je n’étais plus d’accord pour écouter ma raison qui m’avait fait mettre sept ans d’écart entre mes deux filles.

Ces années de réflexion pour la mise en route du deuxième m’ont appris une chose : le moment idéal n’existe pas !

Si j’avais dû attendre que mon conjoint soit moins pris par son travail, que nous puissions enfin être plus proche géographiquement de ma famille, je crois que ma jolie princesse ne serait toujours pas des nôtres.

Pas question d’attendre un moment qui n’arrivera jamais.

J’ai donc choisi d’appliquer à mes idées la méthode du skate-board. Cette méthode très simple permet de s’investir dans un projet sans attendre ce fameux moment idéal (qui est une douce illusion). Elle consiste à commencer à avancer avec ce que l’on a, que ce soit en temps, en matériel ou en apport de fond.

Grâce à cette méthode mes idées prennent vie. Et même si parfois j’aimerais leur consacrer plus de temps, elles avancent dans la bonne direction.

A toi qui a des idées plein la tête, des envies ou des rêves, sache que tu n’es pas obligée de les garder dans un coin. S’il te plaît, évite qu’ils prennent la poussière. Ouvre leur la porte et laisse-les te montrer le chemin.